L’exposition Sendas epigráficas est le fruit d’une collaboration entre des chercheurs - spécialistes de l’Antiquité tardive et du Moyen Âge - et des artistes résidents de la Casa de Velázquez.

En laissant carte blanche à six artistes contemporains, les commissaires de l’exposition - Vincent Debiais et Morgane Uberti - ont fait le pari d’une mise en œuvres et d’une mise en scène d’un objet – l’inscription – et d’une discipline – l’épigraphie.

Ici sont donc réunies les traces d’une expérience collective et d’une conversation continue de plusieurs mois entre artistes et chercheurs. Archive du projet Sendas, le site permet de revenir sur le contexte de naissance de Sendas, ses objectifs scientifiques et artistiques, ses acteurs ainsi que sur l’exposition-même.

 

<iframe src="https://player.vimeo.com/video/373149003?byline=0&amp;portrait=0" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height:100%;" frameborder="0" allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen></iframe>

 

L’exposition Sendas epigráficas est consacrée aux écritures anciennes tracées sur la pierre, le métal et le bois, la terre cuite, parfois tissées et aux résonnances contemporaines de ces objets inscrits. Elle est l’occasion d’un dialogue entre pratique historienne et création artistique actuelle. En croisant ainsi les approches d’une manière inédite, l’exposition Sendas epigraficas renouvelle le regard sur la discipline épigraphique tout en tissant des liens entre des objets inscrits répondant pourtant à des contextes, des intentions, des gestes a priori peu comparables, de l’Antiquité tardive jusqu’à aujourd’hui.

Les sources épigraphiques, dont les photographies sont exposées sous forme de collages ou comme œuvre en soi, témoignent de la dimension esthétique impérissable des inscriptions de la fin de l’Antiquité et du Moyen Âge. En contrepoint, les œuvres contemporaines sont un nouveau champ d’expérimentation, mettant en évidence les similitudes entre les arts et les sciences, tout en dessinant une définition en mouvement de cet objet d’étude polymorphe qu’est l’inscription.